Par Amélie Gaucherand, Chef de Projet chez C@rma

(Découvrez-nous demain mardi 10 Novembre à 10h @Kolektif House! Prévenez-nous de votre venue ici.)

Cela fait 10 ans que je suis mon mari comme expatriée, réinventant ma vie dans chaque nouveau pays. Après une école de commerce, j’ai travaillé 3 ans chez L’Oréal puis j’ai enchainé marketing en Irlande, associatif au Chili et même création de mon petit business au Mexique. J’ai adoré toutes mes expériences, et j’ai aimé saisir de nouvelles opportunités tous les 3 ans. Mais j’étais à la recherche de sens : pas le sens d’une carrière classique bien sûr (promotions, plus gros salaire, plus grosse équipe, plus grosses responsabilités), mais le sens d’une vie. Utiliser mes compétences, en développer de nouvelles, garder cet équilibre vie pro/vie de famille qui convient à l’âge de mes enfants, et surtout œuvrer pour le bien commun, être, à mon niveau, acteur du changement, avoir un impact dont je sois fière, autre que celui de répondre à un besoin d’après-shampooing pour cheveux très secs chez les femmes de 25-45 ans.

J’ai rencontré Sandrine Ramboux, la fondatrice de C@rma, et j’ai découvert le Pro Bono, tendance mondiale née dans le monde juridique et qui part d’un constat simple : il y a des tas de professionnels compétents qui ont envie d’aider avec leur expertise, et des tas d’associations qui ne peuvent pas s’offrir cette expertise mais pourraient multiplier leur impact si elles y avaient accès. C@rma met en relation en Turquie ces professionnels compétents et ces associations expertes sur le terrain qui en croissant ont besoin de ce professionnaliser. Cela m’a paru pertinent, généreux, et tellement simple. Alors j’ai foncé ! Je travaille maintenant depuis 9 mois pour C@rma, bénévolement puisque nous sommes une entreprise sociale, et j’apprends chaque jour tout en utilisant mes compétences : en rencontrant les ONG et en comprenant leur travail extraordinaire, en diagnostiquant leurs besoins, en les conseillant. Mais aussi en recrutant et en réseautant avec les professionnels : volontaires, autres réseaux de Pro Bono ou de philanthropie, entreprises investies dans la responsabilité sociale. L’expérience d’apporter avec son expertise un conseil concret et immédiat à une ONG qui s’occupe de réfugiés pour les aider à lancer une campagne de levée de fonds est aujourd’hui plus que jamais gratifiante et porteuse de sens.

Les domaines d’action de nos associations partenaires sont infinis : enfants atteints du cancer, femmes d’Anatolie, réfugiés, enfants des prisons, LGBT, sans-abris, femmes battues…etc.. Il y a 1000 manières de participer à l’action de C@rma et de les aider en même temps à maximiser leur impact.

ViaPro nous a gentiment proposé de venir vous présenter cette autre manière d’utiliser vos compétences et d’en développer de nouvelles en oeuvrant pour une cause qui a du sens !