Caroline Gaujour, ingénieur agronome de formation, a travaillé pendant 7 ans dans l’approvisionnement aux USA. Puis, arrivée en Turquie en 2014, elle décide de faire de sa passion son métier et se reconvertit dans l’illustration. Elle ouvre un blog « La Vie d’Expat en Dessin » et publie son premier livre. Elle est depuis illustratrice et storyteller freelance, nommée parmi les finalistes du Prix du Public des Trophées des Français de l’Etranger, travaille avec différentes marques et illustre depuis septembre 2017 pour la maison d’édition du journal Le Figaro.

Avec VIA Pro, elle a décidé de lancer cette année des cours de dessin, afin de partager ses techniques et ses secrets avec le plus grand nombre.

Nous lui laissons la parole : 

« Je ne sais pas dessiner ».  J’ai déjà entendu cette phrase de nombreuses fois. « Le travail des autres me fascine, mais moi je suis incapable de tenir un crayon... » Et tu sais quoi ? Moi aussi, je l’ai eue dans la tête, cette idée que « je ne pouvais pas faire »… Moi qui aimais dessiner pour moi-même (j’ai une formation d’ingénieur mais pas artistique !), elle a même fini par me bloquer. Je voulais faire trop bien, trop parfait…

Je n’y arrivais pas car… je n’avais pas de technique ! Je n’avais jamais pris de cours. Et puis un jour de 2014, après être arrivée à Istanbul, et m’être retrouvée sans job, j’ai eu la chance de rencontrer une professeure de dessin (Marie-Agnès Annic, élève puis professeure aux Beaux-Arts de Rennes), et là, tout a changé. Elle m’a appris à regarder mon travail, avoir de l’autocritique, à ne pas bousiller un dessin en le sur-travaillant. Et peu à peu, j’ai repris du plaisir à dessiner, c’est devenu plus facile, plus naturel, et j’ai eu de moins en moins de mal à m’y mettre. Je me suis aussi inscrite à des cours du soir à ESMOD Istanbul, en stylisme.

Au bout de quelques mois, en 2015, j’ai créé mon blog La Vie D’Expat en Dessin. Puis j’ai proposé à une plateforme de crowdfunding spécialisée dans la BD un projet de livre tiré du blog. Contre toutes mes attentes, ils ont accepté le projet, et j’ai réussi ma campagne de financement !

J’étais terrifiée au début, d’être parmi ces pros bien meilleurs que moi. Mais j’avais quelque chose à dire et à transmettre, et j’ai travaillé mon dessin pour le rendre le meilleur possible. Mon livre est sorti, j’ai commencé à avoir des clients, et de fil en aiguille, j’ai monté mon activité d’illustratrice (mon site), amélioré ma technique en travaillant, observant, me remettant en question…

Aujourd’hui, je travaille avec des entreprises (Bleu Blanc Box, Homepilot, ExpatValue…) et des entrepreneurs (Creators for Good, Iké Coaching…), et je viens d’illustrer un livre pour les éditions du journal Le Figaro qui sortira mi-novembre ! Je ne me demande plus si je suis légitime, et je ne critique mon travail que pour le rendre meilleur, pas pour me dévaloriser. Je suis autodidacte ? Et alors !

Exemple de vignette réalisée pour le site internet de Bleu Blanc Box

Bref, pourquoi je te raconte tout cela ? C’est pour te dire qu’en matière de dessin (et même, dans tous les domaines), le travail, et surtout le travail « intelligent » (c’est-à-dire celui sur lequel on prend du recul et qu’on sait « regarder »), c’est 90% de la réussite – le talent n’en est qu’une petite partie ! Je suis persuadée que quand on aime dessiner, qu’on a envie, tout simplement, on peut. On s’améliore forcement en s’entrainant, en regardant les autres aussi, puis en se faisant confiance. C’est comme la musique, il faut apprendre la technique et faire ses gammes pour pouvoir s’exprimer ! Et c’est là qu’avoir un prof pour te transmettre la technique et la compréhension de ce que tu fais devient hyper important.

Alors, voilà ce que je te propose : apprendre toi aussi à créer un personnage et l’installer dans son environnement, comme je le fais dans mes vignettes. Je te guiderai pas à pas, à travers 8 séances et des exercices, pour démarrer ton projet et mettre en scène tes idées !

Dessin réalisé pour Le Figaro (non libre de droits)

Ce parcours est dédié à tous : ceux qui souhaitent l’appliquer dans un domaine professionnel, comme ceux qui cherchent à apprendre pour enrichir leur vie perso. Je souhaite créer un temps bienveillant, amusant, convivial mais surtout riche en apprentissage pour t’aider à te lancer.

Comment ça va se passer ? J’ai créé un programme progressif inspiré des cours que j’ai reçus et des méthodes que j’ai développées seule pour avancer. Nous allons apprendre à dessiner le corps humain de manière simple, à le représenter dans diverses positions, à créer un espace en perspective, et à connaitre les couleurs. Enfin au cours des deux dernières séances, j’aborderai la partie numérique du dessin – nul besoin d’avoir une tablette graphique pour suivre le cours, des crayons et ton ordi suffiront !

Le but : te remettre des outils (en plus de la technique abordée en cours, tu partiras avec un livret de cours, des références en littérature et sites web utiles) pour pouvoir ensuite travailler seul(e) et t’en sortir. Et même, t’éclater !

Tu veux connaitre plus en détail le programme ? Clique ici !

Le lundi 13 novembre, de 13h00 à 16h00 j’organise à Istanbul (Taksim) un premier workshop de découverte sans engagement ! Ce sera l’occasion pour toi de tester le cours, et de décider si tu souhaites t’inscrire au cycle complet de 7 séances.

Tu es intéressé(e) ? Tu peux me contacter pour toute question : caroline.gaujour@gmail.com

Tu souhaites t’inscrire au workshop d’introduction ? Envoie un mail à contact@viaproistanbul.com

_____

Blog : dessinsdexpat.com

Site web : carolinegaujour.com

Facebook : carolinegaujourillustratrice