Vous êtes entrepreneur indépendant. Photographe, designer, agent d’artiste, consultant, coach, porteur de projet, vous avez lancé un site e-commerce, un cours en ligne ou encore une appli révolutionnaire.

Peut-être avez-vous choisi cette voie pour gagner en liberté, pour exercer un métier qui vous tient à cœur, pour donner vie à un projet en accords avec vos valeurs.

Vous voulez bien entendu pouvoir vivre de cette activité, mais l’argent n’est pas votre moteur principal – c’est un « moyen » plutôt qu’une fin en soi.

Seulement voilà !

A force de faire passer l’argent en second plan, vous …

… avez du mal à définir les prix « juste » pour vos prestations/produits,

… avez du mal à « parler argent » avec vos prospects,

… détestez « avoir à vous vendre »,

… avez peu de visibilité financière pour les mois à venir.

Si vous vous reconnaissez dans au moins une des quatre situations ci-dessus, alors cet article est fait pour vous !

En préparation de la conférence du 10 Mai à Istanbul sur le thème « Comment (bien) vivre d’une activité qui nous tient à cœur », voici le TOP 3 des idées reçues (ou croyances limitantes) sur l’argent, qui freinent la réussite de beaucoup d’entrepreneurs indépendant.

Idée reçue #1 : Le tout c’est de démarrer, je trouverai un business model solide en cours de route

FAUX !

Si il est vrai que vos services/produits vont s’étoffer d’années en années, et votre positionnement s’’affiner au cours du temps, il est très dangereux de démarrer sur des bases non-viables économiquement.

C’est comme une maison qu’on achète et retape au fur et à mesure : oui, on peut refaire la salle de bains, repeindre ici ou là, voir même surélever d’un étage (« pour que l’ainé ait enfin sa propre chambre »).. mais on ne peut pas remplacer les fondations.

C’est pareil pour votre activité ! Ne vous mettez pas de bâtons dans les roues en démarrant sans stratégie solide.

Idée reçue #2 : Plus mes prix seront bas, plus mes services/produits auront du succès

FAUX !

Les prix sont un reflet de la valeur perçue de votre prestation. Or plus ils sont bas, plus vos clients vont avoir du mal à percevoir la vrai valeur de votre solution.

Si vous avez tendance à vouloir être le moins cher possible (ou que vous avez constamment des prospects qui négocient vos tarifs), c’est très certainement un symptôme de manque de confiance en soi, voir même un « syndrome de l’imposteur » (très commun chez les autodidactes). Autrement dit, les prix que vous fixez sont avant tout un reflet de votre estime personnelle.

Or, un prix « juste » se fixe aussi – et surtout ! – en fonction du résultat que vous procurez à vos clients. S’ils ne faisaient pas appel à vos services et tentaient de se débrouiller tout seul, quelles seraient les conséquences ? Combien de temps/d’argent/de stress leur faites-vous gagner ? Où se situent le besoin auquel vous répondez sur la pyramide de Maslow (plus c’est haut, plus vous pouvez vous permettre d’être cher !) ?

Idée reçue #3 : Pour vivre de son activité, il faut prendre « tout ce qui vient » et accepter le plus de client possible (ou le fameux « je ferai la fine bouche quand je pourrai me le permettre »)

FAUX !

Plus vous acceptez n’importe qui, plus votre activité deviendra n’importe quoi.

Définir en amont le type de client avec qui on a le plus envie de travailler est essentiel pour vivre de son activité sur le long terme.

Car un client n’est pas seulement une potentielle rentrée d’argent : c’est aussi un futur témoignage sur votre site qui donnera envie à d’autres de faire appel à vos services/produits. Or, si vous acceptez de travailler avec tout le monde, personne ne s’identifiera avec votre clientèle – et vous aurez du mal à vous démarquer de vos concurrents.

Faute d’effet boule de neige, vous serez condamné à faire de la prospection toute votre vie (et à travailler pour des clients « pas idéaux ». Vous savez, ceux qui négocient les tarifs, qui ne donnent jamais les éléments en temps et en heure, qui demandent de refaire car ils ne s’étaient pas bien exprimés / ne vous avaient pas bien compris, oublient de payer leurs factures même après 3 rappels, etc)

Au contraire, ne travaillez que pour/avec vos clients « idéaux » ! C’est difficile de dire non… mais c’est pourtant une des clefs pour pouvoir bien vivre de votre activité ! 

Ce sujet vous intéresse ? Vous avez envie de prendre en main votre réussite financière ? Rendez-vous pour la conférence que j’animerai à ce sujet !

Durant cette conférence, vous découvrirez

les 5 étapes pour atteindre l’équilibre financier en tant qu’entrepreneur(e) indépendant.

Les 5 étapes pour atteindre l'équilibre financier

Au programme :

– Quel état d’esprit avoir par rapport à l’argent, quand on n’est pas (tellement) motivé par les chiffres

– Les ingrédients de la réussite financière de votre projet

– Une équation pour valider ses prix « justes »

– 15 minutes de questions-réponses

Une séance d’accompagnement individuel sera possible suite à la conférence, pour les personnes qui en ressentent le besoin.

#Save the date !  Mardi 10 Mai 2016, de 11h à 12h

La conférence sera animée par Solène PignetPortrait Solene - Creators for Good - 2015

Solène est entrepreneure à Istanbul depuis 2014. Elle est la fondatrice de Creators for Good, et a atteint le « break-even » au bout de 7 mois et demi d’activité. Du haut de ses 28 ans, elle vit aujourd’hui à 100% de son activité, et accompagne des entrepreneurs sociaux dans une dizaine de pays à faire de même! Une méthode testé et approuvée, quelque soit le type d’activité (vente de produits, vente de prestation, accompagnement, services aux entreprises, ..).

CONFERENCE  « Comment (bien) vivre d’une activité qui nous tient à cœur ? »

Proposé en partenariat par VIA Pro & Creators for Good.

Plus d’infos : contact@viaproistanbul.com

Prix : 50tl

Lieu : Kolektif House Sishane

Je m’inscris